« Moi Papa ? » : bonne soirée diapos d’un voyage au bout de la paternité

Affiche dans le métro de "Moi Papa ?" avec Arthur Jugnot, de Bjarni Haukur Thorsson

Quand Arthur Jugnot, fils de Gérard, adapte au Splendid la pièce « the DAD » du réalisateur islandais Bjarni Haukur Thorsson, il s’assure d’ajouter « Moi » avant « papa » dans le titre du spectacle. « Papa » tout court, le public aurait cru qu’il montait sur scène pour parler de son père. Alors qu’il est bien là pour interpréter son « voyage humoristique au bout de la paternité ».

Pssst. Tu veux des places gratuites ? T’as de la chance, on fait un concours. Inscris-toi avant de lire la suite de l’article.

Le concours est terminé. Bravo Flora !

 

Le texte de « Moi papa ? » n’est pas seulement traduit de l’islandais. Il est acclimaté à la France, avec des anecdotes sur la difficulté de se garer devant la maternité plutôt que sur les subtilités du pilotage de poussette sur glace. Et il est infusé de l’expérience de père d’Arthur Jugnot, qui remercie, en fin de spectacle, son fils de 4 ans et demi de lui avoir donné le courage de se moquer de lui-même.

Le menu dégustation « paternité »

La promesse d’un voyage au bout de la paternité est tenue. Aucune étape n’est oubliée. On se croirait devant une liste d’articles du Paternel !

L’avant-bébé

Le début de la relation. La question d’avoir un bébé. Le futur futur père qui flippe. La pression que le monde entier te met. L’annonce de la grossesse. Les précautions de manipulation d’une femme enceinte. Le corps du père qui se transforme, aussi. Les visites médicales. Les choix du prénom, de la poussette, de la voiture, de la méthode d’accouchement. Le grand jour. Le droit de prendre les voies de bus quand ta femme est sur le point d’accoucher. Les péripéties de l’accouchement.

L’avec-bébé

Le retour à la maison, avec le bébé, sa maman, et toi… Papa ?

Sa tête qui ne tient pas (« C’est pas bien fini quand même »). Les visites. Les nuits. Beaucoup de nuits. Pas beaucoup de sommeil. Les manigances pour ne pas se lever. L’enfant qui les fait enfin, ses nuits. Mais les dents, les otites, et tous les maux en -ite. Les to-do lists. Les tentatives de fuite. Le poids sur le couple. Le besoin de vacances.

Rire et réfléchir sur ton expérience de parent

Arthur Jugnot trouve dans « Moi papa ? » le ton et le rythme juste pour alterner entre les anecdotes en mode stand-up, les scènes théâtrales et les moments d’émotion.

La mise en scène de Sébastien Azzopardi exploite à merveille la projection vidéo en mapping pour porter ces changements de rythme et d’ambiance. La projection permet à l’autre actrice principale du voyage parental, la mère, d’être présente aussi pendant toute la pièce.

Parent, tu passeras une bonne soirée. Tu vas rire de toi. Tu auras une petite larme à l’oeil ici ou là. Et tu prendras du recul sur tes difficultés de couple de parents, finalement tellement partagées.

Attention, si tu n’es pas parent, tu risques de te sentir un peu étranger dans cette « soirée diapos » qui dresse le portrait cru de situations dont tu tu n’avais pas vraiment envie d’entendre parler.

« Moi papa ? » jusqu’au 31 mars au Théatre du Splendid, à partir de 14 euros

Marre des vieilles comptines !

Viens kiffer KIDZ FIRST sur ta plateforme de streaming préférée ! (Et n’oublie pas de t’abonner pour retrouver la chaîne lors de ton prochain road trip).

👉 KIDZ FIRST sur Spotify

👉 KIDZ FIRST sur Youtube Music

👉 KIDZ FIRST sur Apple Music