Les éleveurs d’Ÿnsect ont 10 semaines de congé paternité

Ynsect-team-ballons

Quand tu es CEO d’une startup innovante et en forte croissance comme Ÿnsect, tu as régulièrement de belles choses à raconter sur LinkedIn. Et devine avec quelle nouvelle Antoine Hubert a récemment battu tous ses records de likes et de commentaires enthousiastes ? 👇

Désormais les futurs pères @Ÿnsect pourront prendre un congé paternité de 10 semaines, financé par Ÿnsect, égal au congé maternité #FranceEgalité
Toi aussi, vas liker l’annonce d’Antoine

Ÿnsect n’innove pas que par sa technologie, mais aussi dans sa gestion des ressources humaines. Vu que Le Paternel a lancé un grand recensement des initiatives que peuvent prendre les entreprises pour aider leurs collaborateurs jeunes papas (et parents), on a eu envie d’en savoir plus. Alexis Angot, secrétaire général et co-fondateur, a eu la gentillesse de répondre à nos questions, sur Ÿnsect et sur cette décision :

Les Ÿnsecters

Ÿnsect s’est fixé pour mission de rendre notre alimentation plus saine et plus durable grâce à des fermes d’insectes. Non non, ne t’inquiète pas, ils ne vont pas te faire manger des sauterelles. Leurs insectes ont vocation à nourrir les poissons et les volailles d’élevage, naturellement insectivores. Comme ça, tu pourras manger des sushis et des chicken burgers nourris plus « intelligemment ». En gros, ils remettent l’insecte à sa place naturelle dans la chaîne alimentaire.

Fondée il y a 7 ans, l’entreprise a fait 3 levées de fond et compte aujourd’hui 80 collaborateurs (50 à leur siège d’Evry, et 30 dans leur ferme d’insectes jurassienne).

Selon les mots d’Alexis, « les collaborateurs d’Ÿnsect sont attachées à la mission que porte l’entreprise. Cet attachement est d’ailleurs un critère important lorsque nous recrutons. Nous sommes également attentifs à recruter des profils venus d’horizons variés. Il y a aujourd’hui 20 nationalités différentes parmi les salariés d’Ÿnsect. Dans notre cantine, on entend parler français, espagnol, anglais et parfois même serbe ! »

Aucun regret

L’idée d’un congé paternité prolongé pour les salariés d’Ÿnsect est venue d’Antoine Hubert, le CEO. Lui-même est devenu papa pendant l’histoire d’Ÿnsect. Il n’a pas pris de congé particulier. Quand tu deviens père, on oublie souvent de t’expliquer ce qu’est un congé parental. Tu peux croire que ça ne te concerne pas vraiment. On n’insiste pas sur l’importance des premiers mois pour la dynamique de ta famille.

Après-coup, Antoine a réfléchi avec sa femme à la manière dont il avait combiné sa vie professionnelle et sa nouvelle paternité. Il a souhaité que les collaborateurs d’Ÿnsect ne puissent pas avoir de regret de ce côté. Alors il a proposé au comité de direction de valider le principe d’un congé paternité payé de 10 semaines, soit environ le temps du congé maternité après l’accouchement.

Pas d’objection

Cette mesure n’avait donc pas été réclamée par les « Ÿnsecters » (c’est comme cela qu’ils s’appellent entre eux). Elle a été annoncée en séminaire et très bien reçue. Même sans être directement concerné(e), on apprécie de travailler dans une entreprise qui a à coeur d’innover socialement, aussi. D’ailleurs, Alexis nous a indiqué qu’il serait envisageable d’étendre la mesure à tout salarié accueillant un bébé dans son foyer (couples homosexuels, adoption, etc.).

Si tout se passe comme prévu pour le futur papa concerné, il y aura un premier congé paternité prolongé en fin d’année. Comme pour les quatre congés maternité que l’entreprise a déjà connus, « il suffira de s’organiser. Cela n’a rien d’insurmontable. »

L’esprit, avant la lettre

De l’aveux même d’Alexis, la mesure est pour l’instant un engagement moral, non contractualisé. La mise en place « technique » se fera au fur et à mesure que les différents cas se présenteront.

Dans le même ordre d’idée, même si Ÿnsect n’a pas formellement mis en place d’autres dispositifs de soutien des parents, il y a dans l’entreprise un respect et une volonté de bienveillance vis à vis des jeunes parents (aménagement d’horaires, télétravail occasionnel, etc.). « En grossissant, nous aurons à formaliser ses dispositifs, tout en veillant à garder l’esprit d’intelligence humaine et d’échange entre les Ÿnsecters qui est au cœur de l’ADN d’Ÿnsect. »

On leur souhaite de continuer à grandir aussi vite, et bien.