Si on réécrivait les contes pour présenter l’égalité femmes-hommes aux enfants ?

enfants lisant un livre ensemble

Il fallait y penser ! Barbara Le Viet réécrit les contes pour présenter l’égalité femmes-hommes aux enfants. Elle nous raconte cela dans cet article invitée.

L’égalité : un conte de fées ?

La ministre chargée de l’égalité le mentionne elle-même sur son site : nous devons toutes et tous travailler à “transmettre et diffuser la culture de l’égalité dès le plus jeune âge” et mettre en oeuvre des actions pour  “lutter contre les stéréotypes.”

En tant que mère de trois filles, j’ai décidé d’apporter mon petit pavé à l’édifice de ce monde égalitaire tant attendu. Et qui dit « pavé », dit « livre », non ? D’autant plus que, malgré les publications récentes visant à corriger les déséquilibres, il demeure d’importants stéréotypes de genres dans les bibliothèques jeunesse, et donc dans les esprits que cette littérature nourrit : une étude menée en 2011 sur près de 6 000 livres jeunesses publiés aux États-Unis au cours du XXème siècle montrait que 70% des personnages principaux étaient masculins tandis que 80% des personnages féminins jouaient des rôles passifs.

Une pâte à (re)modeler

À la maison, nous sommes fadas de littérature jeunesse. Une bibliothèque supplémentaire est d’ailleurs en pleine construction au moment où j’écris cet article. La section “contes et légendes” y occupe une place de choix. Impossible de passer à côté de nos contes traditionnels ! Ils sont partout. Leur trame est si simple que l’on s’identifie irrésistiblement à leurs personnages. Personne ne sait vraiment où et quand l’histoire se déroule, mais tout le monde s’y croit. Et c’est bien là la force des contes ! Notre identification aux héros et héroïnes oriente nos rêves. Ce ne sont pas des histoires du soir par hasard.

Imaginez les grands-parents près du feu racontant ces contes aux enfants il y a des centaines ou des milliers d’années… Pouvaient-ils résister à la tentation d’y ajouter leur touche personnelle ? Bien sûr que non ! Et c’est pour cela qu’il existe autant de versions de nos contes préférés aujourd’hui.

Le nouveau standard du conte de fé(e)s

C’est ainsi que la collection Kif-Kif a été conçue il y a cinq ans, et voit enfin le jour aujourd’hui ! Une belle et longue gestation pour un résultat très attendu : dans chaque livre, un conte est réécrit deux fois. Une première fois telle qu’on le connaît, avec poésie et humour ; une deuxième fois, en inversant tous les personnages féminins et masculins ! Kif-Kif s’inscrit dans la longue tradition de réadaptation des contes, avec l’objectif simple de mettre sur un pied d’égalité les filles et les garçons, leurs rêves, leurs ambitions. Et le résultat est bluffant : l’égalité femmes-hommes est servie sur un plateau doré aux enfants. Un seul et même livre avec la version fille d’un côté, et la version garçon de l’autre. On dit au revoir tout en douceur aux stéréotypes de genre et bienvenue aux belles histoires du soir plus inspirantes. Faisons de beaux rêves…

Cendrillo(n)

Le conte le plus connu au monde aujourd’hui est Cendrillon. Il en existe au moins 500 versions écrites, tous continents confondus. Sa plus ancienne version a été retrouvée en Chine (l’histoire de Yexian). À quelques variantes près, on peut dire que ce conte est universel. Sa version la plus connue en 2023 est celle de Walt Disney (XXᵉ siècle), elle-même adaptée des versions de Perrault (XVIIᵉ siècle) et des frères Grimm (XIXᵉ siècle).

La renommée de Cendrillon n’étant plus à faire, c’est l’histoire que nous avons choisie en premier pour y intégrer la notion d’égalité femmes-hommes. Ainsi est né le premier livre de la collection Kif-Kif, Cendrillon & Cendrillo, qui offre de multiples atouts :

  1. Pas de doute sur le fait que l’histoire plaît. Cela nous permet de passer directement au vif du sujet : l’égalité femmes-hommes.
  2. Tous les avantages du conte sont conservés : sa féérie, sa psychologie.
  3. On contaste qu’il est possible de changer les choses en faisant évoluer ce que l’on a. Pas besoin de repartir de zéro.
  4. L’histoire est tout aussi belle, tout aussi magique, qu’il s’agisse d’un héros ou d’une héroïne. On peut donc tous jouer tous les rôles, ça fait encore plus rêver.
  5. Les enfants découvrent la poésie et l’égalité femmes-hommes avec peps et humour.
  6. Nous posons aux enfants des questions de philo de manière si ludique qu’ils ne s’en rendent même pas compte.

De nombreux autres contes suivront la publication de Cendrillon & Cendrillo, comme Aladin & Aladina, Jack et le haricot magique & Jacky et le haricot magique etc. Et vous, quel conte voudriez-vous voir « inversé » ?

Par Barbara Le Viet, rédactrice invité
Maman de 3 filles, Barbara est co-fondatrice et autrice jeunesse aux Éditions Kif-Kif. Cendrillon & Cendrillon, leur première publication, est disponible en prévente jusqu'au 15 décembre 2023 sur www.kif-kif.co.

Tu souhaites devenir rédacteur (ou rédactrice) invité(e) ? Parlons-en !

Marre des vieilles comptines !

Viens kiffer KIDZ FIRST sur ta plateforme de streaming préférée ! (Et n’oublie pas de t’abonner pour retrouver la chaîne lors de ton prochain road trip).

👉 KIDZ FIRST sur Spotify

👉 KIDZ FIRST sur Youtube Music

👉 KIDZ FIRST sur Apple Music