Comment choisir le bon jeu de société pour de jeunes enfants

Badaboum !

Quand on joue au classique Jenga (comme ci-dessus), il est normal qu’à un moment donné tout s’écroule. Mais, bizarrement, même quand on essaie de jouer à d’autres jeux avec des petits enfants, le sketch ressemble souvent à ça :

Il s'appelait Stewball
Acte 1 - Scene 1

L'enfant : Si tu me manges mon cheval on ne jouera plus JAMAIS aux petits chevaux.
Le parent : Je te le mange, pas le choix. C'est la règle.
L'enfant : Bwhouarrrrg [il jette le plateau de jeu par terre. Les pièces volent]
Le parent [dans sa barbe] : Si seulement on pouvait VRAIMENT ne plus jamais jouer à ce jeu...

Fin.

 

Ce comportement peu fair-play, couramment observé chez les enfants jusqu’à 6-8 ans, aurait de quoi décourager le parent le plus aguerri d’organiser une après-midi jeu de société. Pourtant, un jeu de société adapté à son (jeune) public pourra non seulement t’éviter d’aller au parc sous la pluie (ou de craquer pour la télé), mais aussi faire bénéficier le jeune public sus-nommé de bienfaits insoupçonnés.

Fabien et Vincent ont co-fondé Ludum, une nouvelle boutique en ligne pour découvrir les meilleurs jeux de sociétés modernes. Ils ont accepté de nous transmettre leurs conseils d’experts.

Mini guide de sélection d’un jeu de société pour enfant

1. À partir de quel âge ?

On peut commencer à envisager les jeux de société à partir de 3 ans. Déjà parce qu’avant ça, la plupart des enfants ne s’intéresseront pas trop à la règle du jeu que tu essayeras de leur expliquer, aussi simple soit-elle.

👶 « Sinon, on dirait qu’on mangerait les cartes ? »

Ensuite, parce qu’il faut pour la plupart des jeux savoir compter au moins jusqu’à 3.

N’oublions pas qu’avant 6-8 ans le jeu compétitif est assez mal vécu par les enfants. En gros : ils détestent perdre. Oui, c’est un manque de maturité émotionnelle. Mais non, ça ne se résout ni en trichant pour les laisser gagner, ni en leur expliquant que perdre fait partie de la vie. Le mieux, c’est de contourner le problème en allant vers des jeux coopératifs.

D’où l’intérêt des jeux de société dits « modernes ».

2. Un jeu de quelle époque ?

Il y a en effet 3 grandes « ères » du jeu de société :

  • l’ère traditionnelle : ceux qui ont traversé les siècles pour le meilleur (fascinants échecs) et pour le pire (fastidieux jeu de l’oie)
  • l’ère classique : ces plateaux poussiéreux que l’on déplie depuis plusieurs générations, comme le Monopoly, le Trivial Pursuit ou le Cluedo
  • l’ère moderne : depuis une vingtaine d’années, le jeu de société se renouvelle pour conquérir des publics plus adultes, et plus jeunes. Les éditeurs modernes explorent de nouveaux modes de jeux et de nouvelles thématiques.

Ludum se focalise sur ces jeux de société modernes, pour aider chaque joueur à trouver son bonheur dans l’avalanche de nouveautés. En particulier pour les joueurs de 3 ans et pas beaucoup plus.

3. Quelle mécanique de jeu ?

Il existe des dizaines de mécaniques de jeu, mais on peut regrouper les jeux de société pour enfants en 4 grandes catégories.

  • les « jouets » : l’intérêt principal de ces jeux réside dans leur matériel, plus proche du jouet que du jeu de société.
N’empêche que ça donne envie d’y rejouer.
  • les jeux de hasard comme le jeu de l’oie, ou le loto. Aucune décision à prendre. Juste des cartes à lancer et des dés à retourner. Ou l’inverse. On s’y perd tellement on s’ennuie. Si encore on pouvait miser de l’argent, mais c’est mal vu en présence d’un enfant.
  • les jeux de tactique : là, il faut prendre des décisions. Pas forcément hyper compliquées, mais on est obligé de faire travailler un peu ses neurones pour choisir son prochain mouvement.
  • les jeux d’expression : si la tactique permet de travailler la logique, les jeux d’expression ont vocation à accompagner le développement des compétences relationnelles et émotionnelles (ce qui peut être utile pour les adultes, aussi).

On sait que tu veux le meilleur pour ton enfant, et que tu aimerais si possible ne pas trop t’ennuyer non plus, alors on te recommandera les jeux de tactique et d’expression.

4. Quel impact environnemental ?

Comme qu’y dirait « on est en 2019« , alors si on peut éviter de polluer plus que de raison pour s’amuser, on le fait.

On privilégiera donc les jeux à fort potentiel de rejouabilité.

Pour s’amuser, et pas seulement…

Résumons : pour jouer avec nos enfants de 3 à 6 ans, on s’orientera vers des jeux de société modernes, dotés d’un mode coopératif, basés sur la tactique ou l’expression, et auxquels on pourra rejouer plein de fois.

Pour finaliser ta sélection, tu peux maintenant choisir l’objectif bonus le plus important pour toi et tes enfants. Car les jeux de société, ça ne sert pas qu’à s’amuser…

1. Accompagner leurs apprentissages

Tous les jeux de société ont le mérite de canaliser l’attention de ces petites têtes brûlées sur une activité prolongée (pas trop quand même, les jeux pour enfant sont conçus pour durer moins de 20 minutes). Ce qui est en soi un apprentissage. Mais certains jeux permettent en plus d’entraîner des compétences précises.

L’intelligence spatiale, avec Gagne ton papa

Drôle de titre. L’idée n’est bien sûr pas de gagner un papa, mais de gagner contre son papa. Ce qui reste assez sexiste dans la mesure où ce jeu fait appel à des compétences de géométrie et de construction, supposément plus développées, donc, chez les papas que les mamans. Admettons pour nous rassurer que ce titre a vocation à encourager les papas à jouer avec leurs enfants. Il paraît même qu’une boîte « Gagne ta maman » (avec le même jeu dedans) serait en préparation. Ouf.

En tout cas, c’est un jeu fun et intelligent, qui peut se pratiquer dès 3 ans en mode coopératif, compétitif, et même solo.

La maîtrise des émotions, avec Le Monstre Des Couleurs

Un pur jeu d’expression où les joueurs coopèrent pour aider le monstre des couleurs à faire le tri dans ses émotions en racontant ce qui, eux-mêmes, peut les rendre tristes, joyeux, surpris, en colère, etc.

Un bon moyen donc de concrétiser pour l’enfant de 4 ans et plus ces fameuses « émotions » qui lui secouent le crâne toute la journée.

La culture zoologique, avec Specific

On lance 3 dés pour définir les caractéristiques de l’animal à deviner. Qu’est-ce qu’il mange ? Où est-ce qu’il habite ? Comment se déplace-t-il ? À partir de ces informations, les joueurs doivent désigner l’animal correspondant.

Pas de mode coopératif ici, mais un mode solo rigolo, auquel tu peux jouer en équipe avec ton enfant. Et des modes plus faciles (avec 1 ou 2 dés) où tous les enfants peuvent récupérer une carte. Le jeu est prévu pour 6 ans et plus, mais quelque chose nous dit que l’on peut commencer à s’y amuser dès 4 ans.

2. S’immerger dans leur univers préféré

Camion poubelle ou vaisseau spatial ? Dinosaures ou animaux de la ferme ? Tu sais bien ce que préfèrent tes enfants. Alors pourquoi ne pas trouver un jeu qui leur permettra d’assouvir leur passion plus ou moins excentrique du moment.

Les manèges, avec Monsieur Carrousel

Ton enfant n’arrive jamais à quitter le manège ? Grâce à ce jeu, tu pourras lui proposer de continuer à jouer au manège à la maison.

L’intrigue est familière : non seulement le manège va bientôt fermer, mais l’orage menace. Coopérativement, les joueurs (de 4 ans ou plus) doivent trouver une place sur le manège à tous les enfants, et se souvenir de la position de chacun pour repousser la pluie.

Les pirates, avec Little Battle

Jouer aux pirates, sans jeter partout des boulets coussins avec un sabre en plastique à la main, c’est possible.

La mécanique de jeu a l’air compliquée au premier abord, avec des cartes, des jetons, des pions… Mais c’est accessible dès 5 ans, et c’est un bon moyen d’initier les enfants à des techniques qu’ils pourront réutiliser dans des jeux plus compliqués. Par contre, pas de mode coopératif. Du coup, prépare toi quand même à subir des attaques de boulets coussins si tu as le malheur de gagner.

Les princesses, avec Le Jeu De La Princesse Coquette

Ton enfant a une envie pressante de se déguiser en princesse, mais tu as la flemme de ressortir la malle à déguisement ?

On n’a qu’à jouer à habiller des princesses pour de faux ! En associant le plus rapidement possible chaque princesse avec sa garde robe de prédilection, les enfants de 4 ans développent leurs réflexes, leur sens de l’observation, et leur culture de la sape.

Certes, ces princesses coquettes sont un peu stéréotypées, mais il y a pire dans la thématique. Le jeu Perlin Pinpin consiste ainsi à gagner des princesses endormies en les réveillant avec des cartes « prince ». Et à voler les princesses de ses adversaires avec des cartes « chevalier ». Pas forcément le meilleur jeu pour transmettre les notions de consentement et d’égalité entre les filles et les garçons…

3. Les faire réfléchir sur des sujets de société

Justement, les jeux de société peuvent aussi être l’occasion d’engager la conversation avec tes enfants sur des sujets de société qui te tiennent à coeur. C’est le créneau qu’a choisi Topla, éditeur de jeux de société engagés (et modernes, forcément).

L’égalité entre les femmes et les hommes, avec la gamme The Moon Project

Une bataille où le roi et la reine sont à égalité. Un mémo des métiers où il faut associer une policière et un policier, une infirmière et un infirmier, tu vois l’idée. Un jeu des 7 familles de femmes célèbres (scientifiques, sportives, etc.)…

La gamme The Moon Project revisite les classiques des jeux de carte pour enfants de 4 ans et plus, en y insufflant des messages simples et efficaces sur l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’éducation sexuelle, avec le projet Sexploration

On s’éloigne un peu du sujet des jeux de société pour les 3-6 ans. Mais ces petits enfants deviendront de jeunes adolescents avant qu’on ait eu le temps de rattraper notre sommeil en retard. Et alors on sera bien contents qu’il existe des jeux pédagogiques pour aborder sans (trop de) pression le vocabulaire de la sexualité, le consentement, la contraception, les IST, l’orientation sexuelle, et l’identité de genre.

Le projet Sexploration est sur la bonne voie pour réussir son financement participatif sur Ulule. Mais tu peux quand même pré-commander tes jeux, pour les stocker dans un placard en attendant la puberté, ou pour les offrir à des cousin.e.s plus âgé.e.s (livraison programmée avant Noël prochain).

Note : Les liens directs d’achats sont inclus dans cet article par goût de l’efficacité, mais Le Paternel ne touchera aucune commission sur les ventes éventuellement générées.

Marre des vieilles comptines !

Viens kiffer KIDZ FIRST sur ta plateforme de streaming préférée ! (Et n’oublie pas de t’abonner pour retrouver la chaîne lors de ton prochain road trip).

👉 KIDZ FIRST sur Spotify

👉 KIDZ FIRST sur Youtube Music

👉 KIDZ FIRST sur Apple Music